Moscographie – Époques et réalités photographiques. Zakari Gilbert

"Qu’est-ce qu’on peut contre le temps,

Contre les photos noir et blanc qui ternissent,

Qu’est-ce qu’on peut contre l’oubli?"

Ioulia Kounina

 L’exposition est la quatrième que l’homme consacre à la Russie. Marié à Ioulia Kounina, femme de lettres d’origine russe, Zakari Gilbert a eu l’occasion de faire plusieurs séjours à Moscou, séjours qui lui ont permis d’apprivoiser la ville pour se débarrasser de son regard de profane.

C’est un point de vue bien personnel sur la capitale russe qu’il nous offre avec Moscographie. À mi-chemin entre impressions et documentaire, l’exposition nous plonge dans un monde hybride, mélangeant les lieux, les époques et les techniques. Des photographies d’archives des années 1970-1980, traces quotidiennes du régime soviétique, se superposent à celles que Gilbert a croquées en 2011 et 2012, à l’aide d’appareils argentiques, dont deux sont de fabrication russe. Images en surimpression et doubles expositions se côtoient dans une ambiance contemplative, intime et en même temps universelle. Une ambiance qui se goûte presque comme une balade dans une Moscou en deux temps, où les figures humaines, et celle, récurrente, d’une fillette, nous offrent des instants présents qui semblent à la fois lointains et actuels. Et comme s’il faisait parler ces personnages, le photographe a intégré des textes de sa conjointe, poésies qui se font traductions des états d’âme dans lesquels nous plongent les images. Pour accompagner les photographies, de couleur ou de noir et blanc, l’artiste a créé une trame sonore, un collage où s’amalgament différentes sonorités au caractère nostalgique et parfois enfantin. Afin de réaliser cette dernière, Zakari Gilbert s’est fait glaneur, enregistrant des sons dans la rue avec son iPod: groupes de musiciens itinérants, ritournelles d’enfants, musiques diffusées dans des radios. S’ajoute également à l’exposition une projection de photos, d’archives ou de l’artiste, mêlant dans un fondu fluide personnages, lieux et symboles, encore une fois actuels et passés. Moscographie – Époques et réalités photographiques est une exposition à savourer lentement.

 

Journal Voir Québec, août 2012

Endroit

Bibliothèque René-Richard
9, rue Forget
Baie-Saint-Paul

Horaire

Du 18 septembre au 5 octobre 2014

http://www.baiesaintpaul.com/bibliotheque/horaire.htm




 © Tous droits réservés, Rêves d'automne, Festival de peinture, 2014
Crédits Photos : Charlotte Harvey,  Humberto Pinochet et Ginette Vandal, Louis Laliberté

Archives: 2012, 2011, 2010, 2009, 2008, 2007, 2006, 2005.